Ces fameux mots inconnus... - Image d'illustration

Ces fameux mots inconnus...

Apprendre à comprendre un texte, c’est développer les stratégies qui vont permettre d’en saisir la signification et les finalités à partir des seuls éléments connus qui le composent. Les apprenants n’auront pas toute leur vie à côté d’eux un prof bienveillant pour leur souffler la traduction des « mots inconnus ». Il faut donc les aider à devenir autonomes.

Comprendre un document – qu’il soit rédigé en langue maternelle ou en langue étrangère – c’est déterminer les intentions qui ont conduit à son émission, identifier le public auquel il s’adresse, estimer la mesure dans laquelle ce document peut donc nous concerner – voire nous intéresser ! – et enfin établir comment il pourrait éventuellement être utilisé, « consommé ».

Les moyens mis en œuvre par le lecteur pour comprendre un document sont nombreux et ne se limitent pas à la seule compréhension des mots qui le composent. Les photos, les illustrations, les titres, l’aspect général de l’imprimé dont il est extrait : tous ces indices conduisent l’apprenant à émettre des hypothèses et à chercher une confirmation du bien-fondé de ces dernières dans quelques bribes de phrase plus facilement comprises que d’autres.

Ce sont donc bien ces mots devinés ou reconnus que les apprenants devraient repérer et, pourquoi pas, souligner dans un texte dont ils veulent saisir la teneur, plutôt que ces mots qu’ils ne comprennent de toute façon pas et dont le recensement ne leur sera en définitive pas d’une grande utilité.

L'auteur de cet article

Olivier Delhaye –  Didacticien - Université Aristote de Thessalonique