20082. Concours ΑΣΕΠ - 2008 - Ερώτημα 2ο - Image d'illustration

Concours ΑΣΕΠ - 2008 - Ερώτημα 2ο

ΕΡΩΤΗΜΑ 2ο :
Vous venez de lire, sur le site du journal Libération [Liberation.fr] du 16 janvier 2009, l’article intitulé « Darcos pour l’uniforme à l’école ». Selon cet article, le ministre français de l’Éducation, Xavier Darcos, « en visite dans une école de Londres, s’est dit favorable à ce que les élèves d’un même établissement portent une tenue identique ».
Cet article a soulevé un débat important sur le forum des lecteurs du journal. Vous décidez d’y participer par un commentaire de 250-300 mots environ.
Veillez à
- préciser votre statut professionnel,
- exprimer votre point de vue sur ce sujet,
- justifier votre prise de position,
- signer votre commentaire par le pseudo Bonsens.

Proposition de réponse


 

Bonjour tout le monde !

Comme je suis nouvelle ici, je me présente rapidement : prof de français en Grèce, ancienne élève dans l’enseignement privé, les yeux en face des trous, d’où mon pseudo ;)

Je suis très contente d’avoir découvert ce forum et de pouvoir y exprimer mes points de vue.

Je lis avec beaucoup d’intérêt les déclarations de M. Darcos sur le port de l’uniforme et je suis tout-à-fait d’accord avec lui.

Ayant été moi-même obligée de porter le tablier dans l’école où je faisais mes études primaires, je puis vous assurer que cette mesure peut permettre de réduire les discriminations sociales. Elle donnait aux écoliers moins riches l’occasion de briller autrement qu’en arborant des vêtements de marque. Quelle n’a pas été ma surprise, en entrant dans un collège où la tenue vestimentaire était libre, de voir des élèves organiser des concours de mode au quotidien et former de véritables clans desquels les moins bien habillées étaient toujours exclues !

Ne faudrait-il pas remplacer cette dictature de la mode par la culture de valeurs morales ?

Je ne pense pas qu’il faille nécessairement revenir aux tabliers ou aux uniformes des collèges anglo-saxons, mais un règlement intelligent, interdisant par exemple le port de tenues extravagantes ou trop légères, pourrait peut-être empêcher les excès.

Quels vêtements interdire me direz-vous ? Et sur quels critères ? La réponse à ces questions est d’autant plus difficile que les écoles sont de plus en plus cosmopolites et que des facteurs religieux, par exemple, devront aussi être pris en compte.

Affaire à suivre…

Bonsens


 

Voir en ligne

ΑΣΕΠ : http://www.asep.gr

L'auteur de cet article

Olivier Delhaye –  Didacticien - Université Aristote de Thessalonique