Francophonie

Francophonie  - Image d'illustration

Extraits d’un article de Michel Labon dégoté sur YouTube

Définitions

La francophonie est l’ensemble des locuteurs, des groupes de locuteurs et des peuples qui utilisent le français à des degrés divers ; le français est selon le cas langue maternelle, langue seconde, langue de communication ou de culture.

La Francophonie Francophonie (avec majuscule) désigne l’ensemble des Gouvernements, pays ou instances officielles qui ont en commun l’usage du français dans leurs travaux ou leurs échanges.

Origine

La francophonie Francophonie prend sa source dans une langue commune : le français. Le français est une langue ancienne qui provient du latin, plus exactement du gallo-romain, latin vulgarisé. On considère que son acte de naissance date du IX-e siècle. Le terme de francophonie a été proposé par le géographe Onésime Reclus, en 1880. Ce terme désignait les espaces géographiques où le français était parlé.

Histoire

Le 20 mars 1970 on a crée l’Agence de la Francophonie, sous l’impulsion de 3 chefs d’État africains : Léopold Sédar Senghor du Sénégal, Habib Bourguida de Tunisie et Hamani Diori du Niger. L’idée était de rapprocher tous les pays autour d’une langue (le français). [...]

Structure

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) est conduite par un secrétaire général : Abdou Diouf, du Sénégal (depuis 2002). Chaque pays peut créer des Commissions nationales pour développer les actions de la Francophonie sur son territoire.

Partenaires

L’OIF collabore avec des Organisations intergouvernementales francophones, des Organisations internationales non-gouvernementales francophones, le Conseil international des radios-télévisions d’expression française (CIRTEF) : TV5, Radio France International (30 millions d’auditeurs), MCM International : chaine de télévision musicale qui diffuse 55% de musique francophone, le Canal éducatif francophone, une radio lancée en mars 2000 qui diffuse par satellite des programmes éducatifs ; la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF), les Alliances Françaises, etc.

Je crois que l’avenir du français et des peuples francophones passera inévitablement par la Francophonie. La Francophonie manifeste un intérêt incontestable, tout autant que la langue qui a motivé la fondation d’une telle organisation. C’est à nous de savoir garder cet intérêt vivant et florissant.

Certes, chaque pays a ses propres raisons d’y adhérer et cela peut provoquer un questionnement sur les réelles motivations qui ont guidé certaines adhésions. Chose certaine, par la Francophonie, il y a conscience du fait francophone sur la planète et cela est primordial pour notre avenir. D’autant plus qu’il est néfaste pour l’humanité de n’avoir qu’une seule langue internationale. Puisque la langue structure la pensée, une structure unique ne peut inclure la majorité des peuples. Il n’y a que deux langues qui sont enseignées dans tous les pays de la planète, le français et l’anglais. [...] Voilà pourquoi il est, entre autre, important que les citoyens francophones et francophiles du monde entier s’intéressent à l’existence de la langue française et de la Francophonie.

Il est à nous d’agir ou de ne rien faire. Il est toujours préférable d’agir.

Voir en ligne

Article complet de Michel Labon : http://www.youtube.com/MichelLabon7

L'auteur de cet article

Olivier Delhaye –  Didacticien - Université Aristote de Thessalonique