Spécial chanson - Image d'illustration

Spécial chanson

Ressources et idées

À la demande générale, j’ai regroupé sur cette page quelques bonnes adresses et des idées d’exploitation de chansons Chansons Chansons pour l’apprentissage du français.

1. La chanson francophone en classe de langue
http://myweb.worldnet.net/~patrocle/chanson.html

Sur ce site, on découvrira des rubriques très utiles comme : Pédagogie de la chanson en classe, Des paroles de chansons Chansons Chansons en français, Sites sur des chanteurs et chanteuses, Revues sur la Chanson francophone, Espaces de téléchargements, Actualités de la chanson, Les radios françaises en direct.

2. Le karaoké grâce à l’internet

On peut bien entendu trouver gratuitement sur Internet presque n’importe quelle chanson au format .mp3, les paroles de cette chanson et même la partition (pour piano ou simples accords pour guitare). Mais il est aussi possible de se procurer des version karaoké de cette chanson : c’est un clip video ou un clip audio avec affichage synchronisé des paroles (comme les sous-titres d’un film). Pour se livrer à cette activité qui a touours beaucoup de succès dans les classes ou à la maison, il faut installer un logiciel comme, par exemple, KARAWIN téléchargeable à partir de
http://karasoft.iFrance.com/karasoft/ ou de
http://www.teleport.com/~labrat/karplayers.shtml,
puis télécharger des musiques de chansons Chansons Chansons sur
http://www.lekaraoke.com/ ou sur
http://files.midifarm.com/midifiles/KARAOKE/

3. Des clips pour apprendre,

http://www.tv5.org/euro_lang/clip/fr.lang.clips.html
Vous trouverez sur ce site les clips vidéo, les textes des chansons, ainsi que les exploitations pédagogiques proposées pour chaque clip
par : Michel BOIRON, Frédérique GELLA et Virginie PROST
Petit exemple : LORIE

Date de naissance : 1983
Nationalité : Française
Qualité : Interprète
Style musical : Variétés
A 19 ans et déjà considérée comme la nouvelle coqueluche des adolescents, Lorie est très souvent comparée à sa consœur américaine Britney Spears. Danseuse et patineuse dès l’âge de six ans, Lorie s’habitue, très vite, au podium et au strass. Après neuf ans d’entraînements intensifs et de compétitions de patinage artistique, Lorie choisit, à quinze ans, de tout arrêter pour se consacrer à la chanson.
C’est en mettant sa première chanson « Près de moi », dont aucun producteur ne voulait, sur Internet que Lorie a connu le succès que l’on sait .

LORIE - Près de moi
Paroles & Musique : L.Element, J.Williams, 2001

Hé ! Je sais c’est un grand vide quand il n’est pas là
Je crois qu’il ne le sait même pas
Parfois j’aimerais qu’il me prenne dans ses bras
J’ai besoin de lui près de moi !
Prés de moi
Prés de moi
hé, hé, hé...
Besoin de lui
Tout prés de moi, ah...
Prés de moi
Prés de moi
Il a ce ne sais quoi
Qui fait mon cœur chavirer
Cette façon d’être ailleur comme ça
Il semble bien m’ignorer
S’il pouvait me parler oh rien qu’une fois,
Je lui dirais ce qu’il ne voit pas,
S’il pouvait m’emmener je pourrais lui dire
Qu’il est plus qu’un ami bien plus que ça !

Tous les jours c’est la même chose,
Il passe à côté de moi,
Alors je vois la vie en rose
Mais je suppose qu’il ne me regarde pas !
S’il pouvait s’avancer oh rien qu’une fois
Je lui dirais ce qu’il ne voit pas,
S’il pouvait m’emmener je pourrais lui dire
Qu’il est plus qu’un ami bien plus que ça !

Je sais c’est un grand vide quand il n’est pas là
Je crois qu’il ne me vois même pas
Parfois j’aimerais qu’il me prenne dans ses bras
Mais dans mes rêves les plus fous,
Où il me regarde à son tour,
Il me dit tout bas... (chut)
Je t’aime depuis toujours
Ah ah ah ah ah ah ah... (je t’aime)
Je t’aimerais toujours !
Je sais c’est un grand vide quand il n’est pas là
Je crois qu’il ne me voit même pas
Parfois j’aimerais qu’il me prenne dans ses bras...
Ah ah ah tout près de moi...

4. Chansons en classe, mode d’emploi
Article découvert sur le site du Français dans le monde,
http://www.fdlm.org/fle/article/318/methode.php3

Quelles chansons sélectionne-t-on ? et comment travaille-t-on avec elles ? Telles sont les deux questions essentielles que l’on doit se poser quand on essaie d’aborder d’un double point de vue historique et méthodologique l’utilisation de la chanson (puis des musiques actuelles) dans la classe de français langue étrangère. Les réponses apportées à ces questions sont évidemment liées aux méthodologies dominantes – mais aussi et surtout à l’environnement juridique et économique, national et international.

La langue permet à des personnes d’échanger des informations, de réagir, d’exprimer des désirs, des sentiments, des opinions, elle permet d’interagir… Les évolutions pédagogiques liées aux développements technologiques placent les apprenants – et les enseignants – en relation directe avec le présent, l’actualité. Elles facilitent l’accès diversifié à l’information et mènent logiquement à l’action et à l’interaction immédiate en langue cible.

La chanson est un lien avec la culture de l’autre dans sa diversité. Les musiques actuelles francophones sont un lieu de découverte de la réalité multiculturelle française et francophone. Elles ont aussi une mission de plaisir, de divertissement… Le français n’est pas uniquement fait pour travailler, pour faire des exercices. On peut rire, danser, s’amuser en français. Avec des chansons ou d’autres objets culturels… Apprendre le français, c’est aussi découvrir le plaisir d’apprendre…

Choisir des chansons

Les chansons le plus souvent utilisées en classe encore aujourd’hui appartiennent à ce que l’on pourrait appeler le patrimoine collectif commun des Français. Sans éliminer ces chansons, nous voudrions ouvrir la classe à d’autres types d’œuvres, qui mettent en évidence la richesse et la diversité de la création contemporaine en France et dans le monde francophone.

Le choix de chansons très récentes renforce l’actualité de la langue apprise, son insertion dans le monde d’aujourd’hui. Elles peuvent contribuer à consolider la complicité entre enseignants et apprenants dans le projet d’apprentissage. Voici quelques critères positifs pour choisir une chanson :
- elle est proposée par un/des élève/s ;
- elle passe à la radio, elle a du succès ;
- elle plaît au professeur ;
- elle correspond aux habitudes d’écoute des élèves ;
- elle surprend, elle est atypique ;
- son thème correspond au thème abordé en cours ;
- il est possible de la chanter, de s’en servir pour danser, de l’utiliser pour un spectacle ;
- etc.

La chanson introduit fondamentalement un univers non linguistique dans la classe : la musique. La compréhension du texte, elle, n’intervient que plus tard : elle ne joue souvent en effet, hors contexte d’apprentissage linguistique, qu’un rôle secondaire…

Une démarche dynamique

Comme professeur de langue, la tentation est forte de se concentrer uniquement sur les paroles et leur analyse en termes d’acquisition linguistique. Sans oublier ces aspects, nous allons intégrer la chanson à notre enseignement comme lieu de fréquentation de la langue cible et de découverte de la culture de l’autre dans sa diversité. Elle sera support d’expression écrite et orale, déclencheur d’activités et point de départ d’une ouverture sur le monde… Enfin, elle sera utilisée comme élément de fête.

Dès les premières secondes du cours, l’apprenant est impliqué dans un processus de découverte. Il est sollicité en tant qu’individu. Nous faisons appel à son expérience du monde, à ses goûts. Il prend position, donne son opinion, résout des énigmes, exécute des tâches, aide les autres apprenants en fonction de ses compétences... Le plaisir de l’écoute reste une priorité.

[…] (Ndla : Le manque de place dans ces colonnes nous oblige à amputer l’article de nombreuses propositions concrètes d’activités, je vous renvoie à http://www.fdlm.org/fle/article/318/methode.php3)

- Les clips vidéo

Aujourd’hui, la promotion des chansons est largement assurée par des clips. Ils apportent un univers supplémentaire à la chanson, celui de l’image. TV5 et la chaîne musicale MCM en proposent : tenez prêts vos magnétoscopes !

Les clips français ont mis du temps à échapper à la simple présentation de l’artiste en train de chanter. Aujourd’hui, ce sont parfois de vraies œuvres artistiques indissociables de la chanson. Voici quelques propositions d’activités :

- À partir d’une chanson, à deux, imaginer le scénario d’un clip puis le présenter à la classe. Visionner ensuite le clip original.
- Comparer les images du clip, le contenu des paroles et la musique.
- À partir d’une chanson, imaginer un clip qui met en scène tous les participants de la classe et le jouer. Dessiner, même sommairement, la succession des scènes. Si on dispose d’une caméra, filmer le clip. Chaque participant aura une cassette.
- Proposer aux apprenants d’identifier un certain nombre d’éléments dans le clip : les lieux, les personnages, les actions, etc.
- Visionner une série de clips et en petits groupes, choisir un clip et reconstituer le scénario.

Motivation et respect des artistes

À l’origine, la chanson n’est pas faite pour être utilisée en classe. Sa fonction première, dans la société qui lui a donné naissance, est d’amuser, de distraire, de dénoncer, de raconter une histoire, de faire danser, etc. Les pistes pédagogiques proposées ici sont conçues avec la volonté d’enrichir la classe de pratiques interactives et de donner pleinement à la langue enseignée son statut de langue vivante – tout en ayant le souci constant du respect du travail accompli par les artistes et de leurs objectifs dans leur société, celle qui a donné naissance à l’œuvre… L’objectif pédagogique de notre travail ne pouvait dès lors que se résumer en une seule phrase : donner envie d’apprendre.

Michel Boiron, CAVILAM, Vichy - mboiron@cavilam.com

Compilation : Olivier Delhaye

PS

Paru dans la revue mensuelle de la Panhellenic Federation of Language School Owners (PALSO) en mai 2003.

L'auteur de cet article

Olivier Delhaye –  Didacticien - Université Aristote de Thessalonique