Diam’s, chanteuse des adolescents !

Diam’s, Ma France à moi

Diam's, chanteuse des adolescents! - Image d'illustration

Diam’s est une chanteuse d’origine grecque (née à Nicosie d’une mère française et d’un père chypriote) qui vit en France depuis l’âge de 4 ans et chante en français (dans la version anglaise de wikipedia, http://en.wikipedia.org/wiki/Diam’s, on apprend que son vrai nom est Mélanie Georgiades). Introduire cette chanteuse en classe est probablement bon pour deux raisons : a) son style est un style aimé par les adolescents, b) son origine nous aide à créer chez nos élèves des attitudes positives face à la culture française, etc.

Voilà un peu de biographie qu’on peut trouver dans http://fr.wikipedia.org/wiki/Diam’s

Diam’s est née le 25 juillet 1980 à Nicosie, capitale de Chypre, d’une mère française et d’un père chypriote. Après la séparation de ses parents, elle se retrouve en France à l’âge de 3 ans et son enfance se déroule dans le département de l’Essonne à Brunoy puis Massy mais c’est aux Ulis qu’elle passera la majeure partie de son adolescence et rencontrera Sinik,un rappeur. C’est une enfant unique élevée par une mère qui travaille dans l’événementiel musical. Elle découvre le rap avec l’album The Chronic (1992) de Dr. Dre que lui offre sa mère et avec le premier titre du groupe NTM, Je rap(1990) édité sur Rapattitude, la première compilation de rap français.

[...]

Le 2 juillet 2005, Diam’s a participé au Live 8 qui a rassemblé des millions de personnes et des milliards de téléspectateurs, dans 9 métropoles mondiales, en vue de promouvoir la paix et de demander l’annulation de la dette Africaine.

Ma France à moi elle parle fort, elle vit à bout de rêves,

Elle vit en groupe, parle de bled et déteste les règles,

Elle sèche les cours, le plus souvent pour ne rien foutre,

Elle joue au foot sous le soleil souvent du Coca dans la gourde,

C’est le hip-hop qui la fait danser sur les pistes,

Parfois elle kiffe un peu d’rock, ouais, si la mélodie est triste,

Elle fume des clopes et un peu d’shit, mais jamais de drogues dures,

Héroïne, cocaïne et crack égal ordures,

Souvent en guerre contre les administrations,

Leur BEP mécanique ne permettront pas d’être patron,

Alors elle se démène et vend de la merde à des bourges,

Mais la merde ça ramène à la mère un peu de bouffe, ouais.

Parce que la famille c’est l’amour et que l’amour se fait rare

Elle se bat tant bien que mal pour les mettre à l’écart,

Elle a des valeurs, des principes et des codes,

Elle se couche à l’heure du coq, car elle passe toutes ses nuits au phone.

Elle paraît feignante mais dans le fond, elle perd pas d’temps,

Certains la craignent car les médias s’acharnent à faire d’elle un cancre,

Et si ma France à moi se valorise c’est bien sûr pour mieux régner,

Elle s’intériorise et s’interdit de saigner. Non...

Refrain : x2

C’est pas ma France à moi cette France profonde

Celle qui nous fout la honte et aimerait que l’on plonge

Ma France à moi ne vit pas dans l’mensonge

Avec le coeur et la rage, à la lumière, pas dans l’ombre

Ma France à moi elle parle en SMS, travaille par MSN,

Se réconcilie en mail et se rencontre en MMS,

Elle se déplace en skate, en scoot ou en bolide,

Basile Boli est un mythe et Zinedine son synonyme.

Elle, y faut pas croire qu’on la déteste mais elle nous ment,

Car nos parents travaillent depuis vingt ans pour le même montant,

Elle nous a donné des ailes mais le ciel est V.I.P.,

Peu importe ce qu’ils disent elle sait gérer une entreprise.

Elle vit à l’heure américaine, KFC, MTV Base

Foot Locker, Mac Do et 50 Cent.

Elle, c’est des p’tits mecs qui jouent au basket à pas d’heure,

Qui rêvent d’être Tony Parker sur le parquet des Spurs,

Elle, c’est des p’tites femmes qui se débrouillent entre l’amour,

les cours et les embrouilles,

Qui écoutent du Raï, RnB et du Zouk.

Ma France à moi se mélange, ouais, c’est un arc-en-ciel,

Elle te dérange, je le sais, car elle ne te veut pas pour modèle.

au Refrain, x2

Ma France à moi elle a des halls et des chambres où elle s’enferme,

Elle est drôle et Jamel Debbouze pourrait être son frère,

Elle repeint les murs et les trains parce qu’ils sont ternes

Elle se plaît à foutre la merde car on la pousse à ne rien faire.

Elle a besoin de sport et de danse pour évacuer,

Elle va au bout de ses folies au risque de se tuer,

Mais ma France à moi elle vit, au moins elle l’ouvre, au moins elle rit,

Et refuse de se soumettre à cette France qui voudrait qu’on bouge.

Ma France à moi, c’est pas la leur, celle qui vote extrême,

Celle qui bannit les jeunes, anti-rap sur la FM,

Celle qui s’croit au Texas, celle qui a peur de nos bandes,

Celle qui vénère Sarko, intolérante et gênante.

Celle qui regarde Julie Lescaut et regrette le temps des Choristes,

Qui laisse crever les pauvres, et met ses propres parents à l’hospice,

Non, ma France à moi c’est pas la leur qui fête le Beaujolais,

Et qui prétend s’être fait baiser par l’arrivée des immigrés,

Celle qui pue le racisme mais qui fait semblant d’être ouverte,

Cette France hypocrite qui est peut-être sous ma fenêtre,

Celle qui pense que la police a toujours bien fait son travail,

Celle qui se gratte les couilles à table en regardant Laurent Gerra,

Non, c’est pas ma France à moi, cette France profonde

Alors peut-être qu’on dérange mais nos valeurs vaincront

Et si on est des citoyens, alors aux armes la jeunesse,

Ma France à moi leur tiendra tête, jusqu’à ce qu’ils nous respectent.

Documents - Ressources

L'auteur de cet article

Mélanie Georgiadou –  Professeur de français