Identité numérique - Image d'illustration

Identité numérique

L’identité numérique, dont on parle de plus en plus, est conditionnée par l’utilisation d’Internet et des outils numériques. Les programmes scolaires consacrent une place de plus en plus grande à l’intégration de ces outils, que ce soit comme support d’enseignement ou comme moyen pour développer des compétences chez les apprenants, d’autre part, certains cours axent leur contenu sur une éducation à l’utilisation d’Internet.
Pourquoi ne pas alors associer ces différentes orientations et proposer une séquence de cours où les outils numériques sont à la fois supports d’apprentissage d’une langue, de développement de compétences non langagières, de réflexion et de réalisation d’une tâche ?

Niveau  B1
Objectifs actionnels : réaliser un sondage sur les profils numériques des apprenants, réaliser une exposition-conseil

communicatifs : questionner, synthétiser et présenter les résultats d’un sondage.

linguistiques : présent, passé, futur, conditionnel, lexique d’internet

savoir-faire : utiliser une carte mentale en ligne, travail collaboratif, utiliser un outil de conception de diagrammes, calculer des pourcentages
Durée  3 séances de 90mn (séance 1 : Etapes 1+2+3, séance 2 : Etape 4, séance 3 : Etape 5)
Outils  ordinateurs avec accès à Internet, un compte gratuit à un site de conception de cartes mentales permettant leur partage via une adresse internet et la modification en temps réel (par exemple : Mindmeister)

Étape 1 – Carte mentale

Option 1 : Créer une carte mentale collaborative. (Exemple avec Mindmeister : avant le cours, l’enseignant crée un compte gratuit et crée une carte mentale. Il en récupère l’adresse dans les options de partage et la met à disposition des apprenants. Ceux-ci y ont alors accès sans identification.)
Pendant une quinzaine de minutes, les apprenants, par groupe de 2 ou 3, complètent la carte mentale.

Cette utilisation d’une carte mentale oblige les apprenants à faire attention à ce que les autres groupes ont noté, cela leur permet également d’approfondir leur recherche lexicale par des synonymes ou des dérivations (substantifs, verbes, adjectifs…). Grâce à une projection via un vidéo-projecteur, l’enseignant intervient également oralement en indiquant une orthographe erronée ou en signalant un doublon.
Cette carte pourra être complétée tout au long de la séquence puis sauvegardée en .pdf.

Option 2 : Mettre en place un remue-méninges en petits groupes pendant une dizaine de minutes. Puis chaque groupe envoie un représentant au tableau. Tous les représentants notent leurs mots, en même temps. L’enseignant efface les doublons et complète éventuellement la carte.

Suggestion de termes : ordinateur, téléphone intelligent, tablette, site, internet, réseau social, blogue, forum, web 2.0, multimédia, internaute, publier, publication, modérer, modération, modérateur, commenter, commentaire, diffuser, diffusion, binette, frimousse, émoticône (smiley), arobas (arrobase), courriel, télécharger, pourriel (spam), virus, antivirus, cheval de Troie, naviguer, navigateur, butiner, butineur, fournisseur d’accès à Internet, rechercher, informations, journal, vidéo...

Étape 2 – Compréhension orale
Vidéo : E-réputation : définition de l’identité numérique

a- Regardez le document en prenant des notes.
b- A deux, comparez vos notes.
c- Répondez maintenant aux questions suivantes à l’aide de vos notes.

1- Fadhila Brahimi
Cochez(X) la proposition correcte.

a- Fadhila Brahimi…
O est journaliste. O a écrit un livre. O présente une émission.

b- Elle est là pour…
O présenter des sites internet
O parler des publications sur internet
O définir la notion d’identité numérique

2- Vrai ou faux ?

Vrai Faux
a- L’identité numérique existe dès qu’on se connecte à internet.
b- Tout le monde a une identité numérique.
c- Ne pas avoir d’identité numérique est bien accepté.

3- Quelle expérience Fadhila Brahimi propose-t-elle de faire ?


4- Qu’est-ce que l’identité numérique ?
Cochez(X) la proposition correcte.

O Uniquement son nom et son prénom
O Uniquement ses publications sur Internet
O Tout ce qui est lié à son nom et son prénom sur Internet

5- Qu’est-il possible de trouver en se cherchant sur Internet ?

1-_______________________________________________________
2- _______________________________________________________
3- _______________________________________________________
4- _______________________________________________________
5- _______________________________________________________
6- _______________________________________________________
7- _______________________________________________________
8- _______________________________________________________

6- Quels conseils Fadhila Brahimi donne-t-elle pour protéger son identité numérique ?
Cochez(X) la proposition correcte.

O Ne rien faire
O Ne plus rien publier sur le Web
O Faire attention à ce qu’on publie sur le Web
O Supprimer toutes ses informations personnelles

Lors de la première écoute les apprenants prennent des notes puis les comparent afin de compléter ou d’expliciter ce qui n’a pas été compris. Ensuite seulement, ils complètent le questionnaire.
Si d’une manière générale, la prise de connaissance des questions se fait avant une écoute, ici, il s’agit ici de favoriser une compréhension générale du document afin d’expliquer des informations plus précises ensuite. Or, la prise de connaissance de questions avant une écoute favorise une compréhension ciblée qui peut ensuite déboucher sur une compréhension générale parfois tronquée, les apprenants se focalisant uniquement sur les réponses à apporter.

Une deuxième et éventuellement troisième écoute seront proposées pour vérifier et compléter les réponses.

Étape 3 – Compréhension écrite en action

Les apprenants répondent au quiz en ligne « Maîtrisez-vous vraiment votre identité numérique ? ».

Les apprenants vont aborder une compréhension d’un texte dans le but de répondre aux questions en se fondant sur le propre expérience. Ce document va les inciter à réfléchir à leurs actions sur Internet et les réseaux sociaux. La compréhension du document écrit a donc une utilité réelle et concrète.

Lorsque tous les apprenants ont répondu au quiz, l’enseignant leur demande ce qui les a surpris ou choqués et peut attirer leur attention sur le pourcentage des recruteurs faisant des recherches sur les candidats à un emploi, ou sur l’utilité de rendre privé un compte de réseau social.

Note : la CNIL est la Commission nationale de l’informatique et des libertés
« La CNIL est l’autorité en charge de veiller à la protection des données personnelles. Elle dispose d’un pouvoir de conseil, de contrôle sur place et de sanction administrative. Elle anime le réseau des Correspondants « Informatique et Libertés ». Elle analyse les conséquences des nouveautés technologiques sur la vie privée. »

Étape 4 – Bons ou mauvais internautes ?

Lors de cette étape, les apprenants, en groupe de trois ou quatre, vont créer leurs propres questionnaires afin d’identifier les bons ou mauvais comportements numériques. Après avoir interrogé plusieurs élèves de la même classe ou de classes différentes, ils réaliseront une synthèse des réponses obtenues et les présenteront sous forme de diagrammes circulaires accompagnés d’un commentaire oral.
Le questionnaire doit comporter au moins 10 questions dont des questions portant sur l’utilisation actuelle que les sondés font d’internet ou de leurs outils numériques, de leur utilisation passée et future ainsi que de réactions ou d’utilisation éventuelles ou envisageables (les verbes seront donc conjugués aux temps et modes correspondants). Les questions doivent être accompagnées d’un choix de réponses.

Les diagrammes circulaires seront réalisés à l’aide par exemple du site Piecolor, le calcul des pourcentages pourra être effectué avec le site Calculis  (la valeur de référence correspond au nombre total d’apprenants interrogés, la première valeur au nombre de réponses obtenues pour la question), à moins de faire calculer les pourcentages par les apprenants.
La présentation orale aura lieu devant toute la classe.

Étape 5 – Protéger son identité numérique

À la suite de leur présentation, les apprenants prépareront une exposition dans un endroit de passage de l’établissement, sous forme de panneaux présentant les analyses obtenues ainsi que des conseils pour une meilleure protection de son identité numérique. Les conseils seront rédigés en français et dans la langue maternelle des apprenants, mais aussi, pourquoi pas, dans d’autres langues.

Documents - Ressources

L'auteur de cet article

Isabelle Barrière –  Enseignante et formatrice FLE Pédagogie ...