Acrostiches de prénoms - Image d'illustration

Acrostiches de prénoms

Cette séance va permettre aux apprenants de découvrir et de créer un texte avec une structure particulière, tout en découvrant une facette culturelle d’une langue, les prénoms, et favorisant l’acquisition ou la révision de la caractérisation.

Niveau (minimum pour réaliser la tâche) A1
Objectifs (pour le niveau A1) Actionnel  : créer et publier un texte avec contraintes
Communicatifs / langagiers : caractérisation personnelle
(Inter)culturels : prénoms
Grammaticaux  : accord des adjectifs
Lexicaux  : adjectifs de caractérisation physique et morale
Savoir-faire : jouer avec les mots, mobiliser ses connaissances lexicales et grammaticales, sélectionner des termes
Social  : collaborer avec un pair
Activités langagières pratiquées compréhension écrite, production écrite, interaction écrite, interaction orale (minimale)
Outils numériques tablettes / ordinateurs, internet

Préparation

L’enseignant demande aux apprenants s’ils connaissent l’équivalent de leur prénom en français, quels prénoms français ils connaissent, quels sont leurs équivalents dans leur(s) langue(s).
Ces questions de l’enseignant permettent aux apprenants d’entrer dans la thématique du cours et de faire un lien culturel entre le français et leur(s) langue(s).
A aucun moment, l’enseignant ne doit dévoiler le but de l’activité. L’effet de surprise est ici important.

Etape 1

A deux, les apprenants vont sur le site http://www.acrostiche.org/, dans la catégorie “Prénom” et recherchent leur prénom. S’il n’y est pas, ils en choisissent un autre, celui d’un membre de leur famille par exemple.
Cette recherche permet de partir du connu pour aller vers l’inconnu. D’autre part, le lien affectif ainsi créé participe au développement de la motivation des apprenants.

Etape 2

Après avoir lu le texte choisi, les apprenants observent et en expliquent la composition.
(Les textes sont composés d’adjectifs, de phrases... les premières lettres de chaque “phrase” composent le prénom)

Etape 3

A deux, les apprenants composent deux acrostiches, un pour chacun de leur prénom.
Ils recherchent d’abord des adjectifs commençant par les lettres de leur prénom. Puis, ils choisissent ceux qui leur correspondent davantage. Ensuite, ils composent leurs acrostiches en faisant attention à accorder correctement les adjectifs au féminin si cela est nécessaire.
L’enseignant doit veiller à ce que les apprenants travaillent réellement ensemble, et non pas chacun pour soi.
Dans un premier temps, cette étape met en œuvre une mobilisation lexicale ciblée et dans un second temps impose une opération de tri afin de correspondre au plus près à la personnalité de l’apprenant.
Au niveau A1, la connaissance lexicale étant peu développée, on peut proposer aux apprenants d’utiliser un dictionnaire bilingue. Il s’agit alors de se caractériser, de trouver les équivalents en français des adjectifs choisis, avant de passer à la sélection des termes répondant à la contrainte de l’acrostiche.

Etape 4

Une fois rédigés, les acrostiches sont publiés sur http://www.acrostiche.org/. Proposer un texte (Publication sous un mois), puisque ce site a été utilisé dès le début de la séance. Dans ce cas, les apprenants présentent leur texte aux autres.
Une publication immédiate peut avoir lieu sur “Poèmes en liberté”, après inscription (gratuite). Les apprenants peuvent alors prendre connaissance des acrostiches de leurs camarades et les commenter. Ils peuvent également en proposer d’autres.

Variantes

  • Si aux niveaux A1 et A2, les textes pourront être une succession de mots ou d’adjectifs, aux niveaux B1 et supérieurs, les apprenants pourront composer de vrais textes avec des phrases avec éventuellement des contraintes grammaticales complémentaires (utilisation du conditionnel, du subjonctif).
  • Les acrostiches peuvent être réalisés autour d’un nom d’animal, d’un nom de lieu, d’un objet, d’un sentiment, d’un monument, d’une personne...

L'auteur de cet article

Isabelle Barrière –  Enseignante et formatrice FLE Pédagogie ...