Internet et les enfants

Surfer en toute sécurité !

Surfer en toute sécurité !  - Image d'illustration

Non, l’Internet n’est pas envahi par des pédophiles, nazis ou autres marginaux. On peut se promener plus longtemps sur la Toile que dans la rue sans rencontrer un seul de ces interlocuteurs malvenus. Il est pourtant de notre devoir de protéger nos élèves de toute source de diffusion d’information malhonnête ou désobligeante. On peut le faire de trois façons complémentaires : en prenant deux précautions élémentaires, en informant les élèves de façon circonstanciée et en installant éventuellement un logiciel de filtrage.

Les prises de précautions élémentaires :

Placer l’ordinateur dans un espace commun afin qu’il soit vu de tous.
Occasionnellement vérifier les sites que visitent fréquemment les élèves. S’efforcer de se trouver avec eux lorsqu’ils sont en ligne.

L’information des élèves :

Il faut informer les élèves du danger auquel ils peuvent être exposés auprès de personnes guidées par des motivations d’ordre sexuel par exemple. On doit savoir que dans certains sites, groupes de discussion et sessions de bavardage appelées « chat » se trouvent des pédophiles à la recherche de nouvelles victimes. Une personne avec qui un élève communique peut facilement se faire passer pour une autre : la « jeune fille de 13 ans » peut très bien être, en réalité, un homme de 45 ans.
Prévenir aussi les élèves de ne jamais rencontrer seuls quelqu’un dont ils ont fait la connaissance par Internet.

Consigne doit enfin être donnée aux élèves de ne jamais divulguer d’informations personnelles et financières, particulièrement leur nom, date de naissance, adresse, numéro de téléphone, numéros de carte de crédit, l’école qu’ils fréquentent, etc.

Les logiciels de filtrage :

Il existe aujourd’hui de nombreux logiciels faciles à utiliser et à installer qui permettent de bloquer l’accès à certains sites. Ces logiciels de filtrage repèrent au moyen de mots-clés ou de phrases les sites suspects et en interdisent l’accès.

D’autres peuvent aussi empêcher la transmission, à partir de l’ordinateur de l’école ou de la maison, d’informations sensibles comme l’adresse postale, le nom ou l’adresse électronique.

PS

Paru dans la revue mensuelle de la Panhellenic Federation of Language School Owners (PALSO) en mars 2000.

L'auteur de cet article

Olivier Delhaye –  Didacticien - Université Aristote de Thessalonique