TENDANCES

Enseignement disciplinaire en langue étrangère, échanges et correspondance

Enseignement disciplinaire en langue étrangère, échanges et correspondance - Image d'illustration

On trouvera sur http://www.ael2001.ciep.fr/article.php?sid=32 les informations qui suivent :
L’innovation dans l’enseignement des langues étrangères s’oriente vers trois tendances fortes qui rendent compte d’évolutions profondes.

Première tendance : Un nouveau regard sur le rapport entre langue et communication. Dans un premier mouvement, les équipes enseignantes innovantes cherchent à placer la langue cible dans une perspective interactionnelle de communication en créant des situations authentiques et régulières, avec des locuteurs natifs. Échanges à distance, rencontres virtuelles ou réelles à visée interculturelle ou professionnelle constituent des occasions privilégiées pour stimuler les élèves et justifient les tâches plus scolaires nécessaires en amont ou en aval.

La discipline est alors appréhendée par les élèves d’abord comme le moyen d’échanger, de comprendre et de se faire comprendre plutôt que comme une matière scolaire à étudier (ce qui ne signifie pas que les langues ne constituent pas matière à étudier !).
Deuxième tendance : un nouveau regard sur la gestion de l’apprentissage. Une autre évolution notable concerne la multiplication des lieux et des situations d’apprentissage au sein des établissements scolaires.

Elle se traduit par une grande souplesse, en termes de gestion, des temps de travail (en classe et hors temps scolaire) des lieux (classe, centre d’information et de documentation, cyberespaces langues, domicile) et des formes sociales d’apprentissage (en solo, en binôme, en petit groupe, en groupe classe) qui entraînent ou nécessitent des reconfigurations des dispositifs « canoniques » de travail scolaire.
Ces modifications visent à une meilleure prise en compte des besoins, des profils, des difficultés des élèves et à une amélioration des conditions effectives d’apprentissage.

Troisième tendance : un nouveau regard sur le rapport entre langue et culture. Enfin, on peut observer une troisième tendance qui révèle un changement de focalisation des enseignants de langues vivantes vers une approche transculturelle de la langue cible.

Ainsi, apprendre une langue devient pour les élèves l’occasion d’aller à la rencontre de l’autre, de découvrir d’autres cultures, d’autres histoires et de mieux appréhender la leur. Les échanges, la réalisation par les élèves de dossiers de recherche dans le champ de la civilisation des pays étudiés, mais aussi l’enseignement de certaines disciplines effectué en langue étrangère y contribuent.
Dans ce dernier cas, il devient nécessaire de reconsidérer les contenus du cours de langue et de redéfinir le rôle du professeur de langue étrangère et des professeurs de disciplines non linguistiques dans le cadre d’une équipe interdisciplinaire.

Les TICE TICE Technologies de l’Information et de la Communication au service de l’Éducation (technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) constituent un outil privilégié pour servir ces évolutions. Ces nouvelles formes d’apprentissage communicatif, qui nécessitent des degrés d’interaction différents en fonction de la tâche à réaliser, témoignent d’un changement de point de vue sur l’apprentissage, considéré ici comme une construction sociale. Elles impliquent aussi un nouveau regard sur la formation des enseignants de langue étrangère.

PS

Paru dans la revue mensuelle de la Panhellenic Federation of Language School Owners (PALSO) en mai 2003.

L'auteur de cet article

Olivier Delhaye –  Didacticien - Université Aristote de Thessalonique