Motiver l’apprenant par de simples contextes de la vie quotidienne

Expériences vécues en classe de FLE

Motiver l'apprenant par de simples contextes de la vie quotidienne - Image d'illustration

« Éclectisme » est le maître-mot

Combien de fois n’avons-vous pas été confrontés à une classe d’apprenants de FLE qui ne semblent pas éprouver le moindre intérêt à la grammaire ou au vocabulaire que l’on s’évertue à leur inculquer par diverses méthodes pédagogiques acquises après une longue formation ?

Car, comme chacun sait, l’approche utilisée dépend intimement du niveau de langue de l’apprenant, de son âge, de ses compétences cognitives et de dizaines d’autres paramètres liés à la pédagogie du FLE largement développés par d’éminents spécialistes. Selon mon humble avis, il n’y a pas de recette toute faite, ÉCLECTISME est le maître-mot. Il faut juger du moment opportun à adopter telle ou telle approche, et c’est l’ensemble de la classe, lorsqu’elle est apte à nous suivre, qui nous le fait comprendre.

Mais que faire cependant quand on a épuisé toutes les combinaisons possibles de méthodes et que les apprenants progressent bien sûr, mais parfois de façon monotone et sans entrain ?

Il est amusant de remarquer qu’une jeune adolescente est plus intéressée par le dernier succès musical de Sarbel plutôt que de la conjugaison des verbes du 3e groupe et si vous demandez la règle de formation du subjonctif à son voisin, il vous répondra qu’il est trop déçu de la défaite de son équipe de football pour vous répondre...

Qu’on le veuille ou non, ce sont les médias qui attirent l’attention de nos chères têtes blondes et comme ces derniers sont en perpétuelle évolution, ce n’est qu’en s’en inspirant que l’on pourra attirer l’attention de nos élèves sur le cours et la maintenir sans les fatiguer.

Cette idée est parfaitement illustrée par l’utilisation, au lieu de bandes sonores de compréhension orale toutes prêtes évoquant une actualité souvent rébarbative car non vécue par l’apprenant, de supports sollicitant le vécu de l’apprenant, comme des chansons Chansons Chansons qui font un tabac chez les jeunes, citons entre autres la chansons Chansons Chansons représentant Chypre au Concours Eurovision 2007, « Comme-ci, Comme-ça » : Promotion de l’esprit de compétition artistique, compréhension par tests lacunaires et SURTOUT des élèves qui ont appris par cœur un texte sans même qu’on le leur ait demandé et parfois sans même l’avoir analysé en profondeur !

De même, il suffit parfois de simplement plonger les apprenants dans un environnement imaginaire susceptible de leur faire oublier qu’ils sont dans une salle de classe pour voir ressurgir le meilleur d’eux-mêmes.

Par exemple, imaginez que les chaises de la classe se transforment en fauteuils de salle de cinéma, que le tableau devienne une toile de projection, et que vous jouiez le rôle du narrateur d’une histoire mettant en scène des personnages comme Bob l’éponge et Patrick l’étoile de mer dans les aventures des pronoms relatifs sujet et complément.

Imaginez que l’apprenant puisse vous ordonner : « STOP », « EN ARRIÈRE », que vous « rembobiniez » le film et que vous le rejouiez pour une meilleure compréhension. L’élève, en se remémorant cette expérience amusante, prendra goût aux règles grammaticales. Rien ne vous empêche de leur passer le relais par la suite, et de les laisser vous présenter au cours suivant, une révision du cours !

Esprit artistique sollicité, rires garantis, confiance en soi de l’élève au plus haut !

Sans omettre le meilleur. Une séance monotone de correction des exercices peut se transformer en match de foot entre l’équipe préférée des élèves et une quelconque autre équipe supportée par l’enseignant !

C’est frappant, le football passionne garçons et filles quand il s’agit de représenter leur équipe favorite.

A tour de rôle chaque élève cite une réponse qui correspond à un essai de tir au but. Si les bonnes réponses des élèves sont nombreuses, autant sont les buts que ceux-ci « marquent » en faveur de leur équipe. Lorsque la réponse est erronée, c’est l’enseignant qui « marque ». Et si la classe est en nombre important, plus on est de fous plus on rit !!!

Remarquez que dans la plupart des cas, même les filles y participent avec zèle !
Résultat d’un match lors de la correction d’exercices en classe :

« Professeur » (AEK) : 1

« Élèves, Garçons et Filles » (Panathinaïkos) : 31

En guise de conclusion, j’estime que bien connaître le monde psychosocial de chaque apprenant et l’insérer dans le cours permet de déverrouiller en lui des potentiels d’apprentissage impressionnants.

Jean Zorbas
Enseignant de FLE

L'auteur de cet article

Jean Zorbas