PÉDAGOGIE

L’élève professeur

L'élève professeur  - Image d'illustration

Traduction d’un extrait de RESNICK, Lauren. Education and Learning to Think. Washington. National Academy Press, 1987.

Tous les enseignants ont vécu la même expérience, à savoir que ce n’est qu’à partir du moment où ils ont eu à enseigner une matière qu’ils ont été amenés à assimiler vraiment cette matière vaguement « apprise » pendant leurs études.

Conséquemment, si on veut que l’élève assimile la matière, il faut qu’il puisse accomplir régulièrement les mêmes opérations que celles accomplies par un enseignant. Il faut qu’il ait à exposer la matière, à la discuter, à l’évaluer. Sénèque, au temps de la Rome antique, affirmait déjà qu’enseigner, c’est apprendre « doublement ».

Bref, le critère le plus simple pour évaluer la qualité d’une stratégie pédagogique est d’examiner dans quelle mesure, dans la démarche proposée, l’élève joue tous les rôles d’un enseignant.
Ajoutons que la façon la plus aisée et la plus efficace de faire pratiquer à l’élève un rôle d’enseignant, c’est d’instaurer un système d’interenseignement pour les élèves.

Cette méthode est d’ailleurs la seule dont l’efficacité ait été démontrée hors de tous doute, selon les recherches rapportées par Lauren Resnick (1987). Il faut donc, dans chaque cours, s’arranger pour que chaque élève soit, d’une façon ou d’une autre, mis en situation d’enseignant vis-à-vis de ses camarades, ou de lui-même.

PS

Traduction d’un extrait de RESNICK, Lauren. Education and Learning to Think. Washington. National Academy Press, 1987.