Le CECRL en niveaux (C1) - Image d'illustration

Le CECRL en niveaux (C1)

Le niveau C1

Le CECRL, document désormais incontournable dans l’enseignement des langues étrangères, propose des descripteurs de compétences regroupés par niveau. Ces niveaux, communs, du moins dans leur nomination, sont des soutiens et des références pour la mise en place de programmes linguistiques, de pratiques évaluatives et d’outils pédagogiques.

Le Cadre européen commun de référence pour les langues est un document élaboré par la Division des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe composée de didacticiens de divers pays européens.
Le Cadre européen commun de référence pour les langues est un document élaboré par la Division des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe composée de didacticiens de divers pays européens.
Le Cadre donne, comme introduit plus haut, un certain nombre d’indications permettant de mettre en place et d’évaluer l’enseignement des langues vivantes sur des bases communes. Celles-ci sont définies par des niveaux
A1 et A2  : utilisateur élémentaire
B1 et B2  : utilisateur indépendant
C1 et C2  : utilisateur expérimenté
et par des descripteurs élaborés pour les compétences orales et écrites mais aussi sociales et interculturelles.
Dans le Cadre , téléchargeable sur le site de la commission européenne, ces descripteurs sont regroupés par activités de communication langagière, par stratégies et par compétences. Pour connaitre les différents attendus à un niveau particulier, il faut donc parcourir le chapitre 4 : L’utilisation de la langue et l’apprenant /utilisateur, ainsi que le chapitre 5 : Les compétences de l’utilisateur/apprenant, sans oublier les annexes qui donnent des informations pouvant être particulièrement utiles.

Afin d’avoir une vue d’ensemble de chaque niveau, nous avons regroupé ces données par niveau.


Le niveau C1

1- Thèmes
Description et narration

  • Description claire et détaillée de sujets complexes

2- Activités de production et de réception

Descripteurs pour l’oral

Compréhension et réception de l’oralProduction oraleInteraction orale
  • Peut suivre une intervention d’une certaine longueur même si elle n’est pas clairement structurée et même si les relations entre les idées sont seulement implicites et non explicitement indiquées.
  • Peut reconnaître une gamme étendue d’expressions idiomatiques et de tournures courantes en relevant les changements de registre.
  • Peut suivre une intervention d’une certaine longueur sur des sujets abstraits ou complexes même hors de son domaine mais peut avoir besoin de faire confirmer quelques détails, notamment si l’accent n’est pas familier.



Comprendre une interaction entre locuteurs natifs

  • Peut suivre facilement des échanges complexes entre des partenaires extérieurs dans une discussion de groupe et un débat, même sur des sujets abstraits, complexes et non familiers.



Comprendre en tant qu’auditeur

  • Peut suivre la plupart des conférences, discussions et débats avec assez d’aisance.



Comprendre des annonces et des instructions orales

  • Peut comprendre des informations techniques complexes, telles que des modes d’emploi, des spécifications techniques pour un produit ou un service qui lui sont familiers.
  • Peut extraire des détails précis d’une annonce publique émise dans de mauvaises conditions et déformée par la sonorisation (par exemple, des annonces publiques dans une gare, un stade).



Comprendre des émissions de radio et des enregistrements

  • Peut comprendre une gamme étendue de matériel enregistré ou radiodiffusé, y compris en langue non standard et identifier des détails fins incluant l’implicite des attitudes et des relations des interlocuteurs.



Comprendre de émissions de télévision et des films

  • Peut suivre un film faisant largement usage de l’argot et d’expressions idiomatiques.
  • Peut faire une présentation ou une description d’un sujet complexe en intégrant des arguments secondaires et en développant des points particuliers pour parvenir à une conclusion appropriée.



Monologue suivi : décrire l’expérience

  • Peut faire une description ou une narration élaborée, en y intégrant des thèmes secondaires, en développant certains points et en terminant par une conclusion appropriée.
  • Peut faire une description claire et détaillée de sujets complexes.



Annonces publiques

  • Peut faire une annonce avec aisance, presque sans effort, avec l’accent et l’intonation qui transmettent des nuances fines de sens.



S’adresser à un public

  • Peut gérer les objections convenablement, y répondant avec spontanéité et presque sans effort.
  • Peut faire un exposé clair et bien structuré sur un sujet complexe, développant et confirmant ses points de vue assez longuement à l’aide de points secondaires, de justifications et d’exemples pertinents.
  • Peut s’exprimer avec aisance et spontanéité, presque sans effort. Possède une bonne maîtrise d’un vaste répertoire lexical lui permettant de surmonter facilement des lacunes par des périphrases avec apparemment peu de recherche d’expressions ou de stratégies d’évitement. Seul un sujet conceptuellement difficile est susceptible de gêner le flot naturel et fluide du discours.



Comprendre un locuteur natif

  • Peut comprendre en détail une intervention sur des sujets spécialisés abstraits ou complexes, même hors de son domaine, mais peut avoir besoin de faire confirmer quelques détails, notamment si l’accent n’est pas familier.



Conversation

  • Peut utiliser la langue en société avec souplesse et efficacité, y compris dans un registre affectif, allusif ou humoristique.



Discussion informelle (entre amis)

  • Peut suivre facilement des échanges entre partenaires extérieurs dans une discussion de groupe et un débat et y participer, même sur des sujets abstraits, complexes et non familiers.



Discussions et réunions formelles

  • Peut argumenter une prise de position formelle de manière convaincante en répondant aux questions et commentaires ainsi qu’aux contre-arguments avec aisance, spontanéité et pertinence.
  • Peut facilement soutenir un débat, même sur des sujets abstraits, complexes et non familiers.



Interviewer et être interviewé (l’entretien)

  • Peut participer complètement à un entretien comme interviewer ou comme interviewé, en développant et mettant en valeur le point discuté, couramment et sans aucune aide, et en utilisant les interjections convenablement.

Descripteurs pour l’écrit

Compréhension et réception de l’écritProduction écriteInteraction écrite
  • Peut écrire des textes bien structurés sur des sujets complexes, en soulignant les points pertinents les plus saillants et en confirmant un point de vue de manière élaborée par l’intégration d’arguments secondaires, de justifications et d’exemples pertinents pour parvenir à une conclusion appropriée.



Écriture créative

  • Peut écrire des textes descriptifs et de fiction clairs, détaillés, bien construits dans un style sûr, personnel et naturel approprié au lecteur visé.



Essais et rapports

  • Peut exposer et prouver son point de vue assez longuement à l’aide d’arguments secondaires, de justifications et d’exemples pertinents.
  • Peut exposer par écrit, clairement et de manière bien structurée, un sujet complexe en soulignant les points marquants pertinents.
  • Peut comprendre dans le détail des textes longs et complexes, qu’ils se rapportent ou non à son domaine, à condition de pouvoir relire les parties difficiles.



Comprendre la correspondance

  • Peut comprendre tout type de correspondance, avec l’utilisation éventuelle d’un dictionnaire.



Lire pour s’informer et discuter

  • Peut comprendre dans le détail une gamme étendue de textes que l’on peut rencontrer dans la vie sociale, professionnelle ou universitaire et identifier des points de détail fins, y compris les attitudes, que les opinions soient exposées ou implicites.



Lire des instructions

  • Peut comprendre dans le détail des instructions longues et complexes pour l’utilisation d’une nouvelle machine ou procédure, qu’elles soient ou non en relation à son domaine de spécialisation, à condition de pouvoir en relire les passages difficiles.
  • Peut s’exprimer avec clarté et précision, en s’adaptant au destinataire avec souplesse et efficacité.



Correspondance

  • Peut s’exprimer avec clarté et précision dans sa correspondance personnelle, en utilisant une langue souple et efficace, y compris dans un registre affectif, allusif ou humoristique.

3- Stratégies de production et de réception

Compréhension et réceptionProductionInteraction
Reconnaître des indices et faire des déductions (oral et écrit)

  • Est habile à utiliser les indices contextuels, grammaticaux et lexicaux pour en déduire une attitude, une humeur, des intentions et anticiper la suite.
Contrôle et correction
  • Peut revenir sur une difficulté et reformuler ce qu’il/elle veut dire sans interrompre complètement le fil du discours.
Tours de parole
  • Peut choisir une expression adéquate dans un répertoire courant de fonctions discursives, en préambule à ses propos, pour obtenir la parole et la garder, ou pour gagner du temps pour la garder pendant qu’il/elle réfléchit.



Coopérer

  • Peut relier habilement sa propre contribution à celle d’autres interlocuteurs.

- Le texte

Prendre des notes (conférences, séminaires, etc.)

  • Peut prendre des notes détaillées lors d’une conférence dans son domaine en enregistrant l’information si précisément et si près de l’original que les notes pourraient servir à d’autres personnes.

Traiter un texte

  • Peut résumer de longs textes difficiles.

4- Compétences communicatives langagières

Compétences linguistiques
Étendue linguistique généraleCompétence lexicaleCompétence grammaticaleCompétence phonologiqueCompétence orthographique
Étendue du vocabulaire Maîtrise du vocabulaire Correction grammaticale Maîtrise du système phonologique Maîtrise de l’orthographe
  • Peut choisir la formulation appropriée dans un large répertoire de discours pour exprimer sans restriction ce qu’il/elle veut dire.
  • Bonne maîtrise d’expressions idiomatiques et familières.
  • Possède une bonne maîtrise d’un vaste répertoire lexical lui permettant de surmonter facilement les lacunes par des périphrases avec une recherche peu apparente d’expressions et de stratégies d’évitement.
  • À l’occasion, petites bévues, mais pas d’erreurs de vocabulaire significatives.
  • Peut maintenir constamment un haut degré de correction grammaticale.
  • Les erreurs sont rares et difficiles à repérer.
  • Peut varier l’intonation et placer l’accent phrastique correctement afin d’exprimer de fines nuances de sens.
  • L’orthographe est exacte à l’exception de quelques lapsus.
  • La mise en page, les paragraphes et la ponctuation sont logiques et facilitants.
Compétence sociolinguistiqueCompétence pragmatiqueCompétence fonctionnelle
Correction sociolinguistique

  • Peut utiliser la langue avec efficacité et souplesse dans des relations sociales, y compris pour un usage affectif, allusif ou pour plaisanter.
  • Peut suivre des films utilisant largement l’argot et des expressions idiomatiques.
  • Peut reconnaître un large éventail d’expressions idiomatiques et dialectales et apprécier les changements de registres ; peut devoir toutefois confirmer tel ou tel détail, en particulier si l’accent n’est pas familier.
Tours de parole
  • Peut choisir une expression convenable dans un ensemble disponible de fonctions discursives pour introduire son discours en attirant l’attention de l’audience ou pour gagner du temps et garder l’attention de l’audition pendant qu’il/elle réfléchit.



Développement thématique

  • Peut faire des descriptions et des récits compliqués, avec des thèmes secondaires et certains plus développés et arriver à une conclusion adéquate.



Cohérence et cohésion

  • Peut produire un texte clair, fluide et bien structuré, démontrant un usage contrôlé de moyens linguistiques de structuration et d’articulation.
Aisance à l’oral
  • Peut s’exprimer avec aisance et spontanéité presque sans effort ; seul un sujet conceptuellement difficile est susceptible de gêner le flot naturel et fluide du discours.



Précision

  • Peut qualifier avec précision des opinions et des affirmations en termes de certitude/doute, par exemple, ou de confiance/méfiance, similitude, etc.

Voir en ligne

Cadre européen commun de référence pour les langues : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/Framework_FR.pdf

L'auteur de cet article

Isabelle Barrière –  Enseignante et formatrice FLE Pédagogie ...