Le CECRL en niveaux (A1) - Image d'illustration

Le CECRL en niveaux (A1)

Le niveau A1

Le CECRL, document désormais incontournable dans l’enseignement des langues étrangères, propose des descripteurs de compétences regroupés par niveau. Ces niveaux, communs, du moins dans leur nomination, sont des soutiens et des références pour la mise en place de programmes linguistiques, de pratiques évaluatives et d’outils pédagogiques.

Le Cadre européen commun de référence pour les langues est un document élaboré par la Division des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe composée de didacticiens de divers pays européens.
Le Cadre donne, comme introduit plus haut, un certain nombre d’indications permettant de mettre en place et d’évaluer l’enseignement des langues vivantes sur des bases communes. Celles-ci sont définies par des niveaux
A1 et A2 : utilisateur élémentaire
B1 et B2 : utilisateur indépendant
C1 et C2 : utilisateur expérimenté
et par des descripteurs élaborés pour les compétences orales et écrites mais aussi sociales et interculturelles.
Dans le Cadre , téléchargeable sur le site de la commission européenne, ces descripteurs sont regroupés par activités de communication langagière, par stratégies et par compétences. Pour connaitre les différents attendus à un niveau particulier, il faut donc parcourir le chapitre 4 : L’utilisation de la langue et l’apprenant /utilisateur, ainsi que le chapitre 5 : Les compétences de l’utilisateur/apprenant, sans oublier les annexes qui donnent des informations pouvant être particulièrement utiles.

Afin d’avoir une vue d’ensemble de chaque niveau, nous avons regroupé ces données par niveau.


LE NIVEAU A1

-  Thèmes

Description et narration Transaction : échanges d’information
- Lieu de vie - Soi et les autres
- Maison
- Temps

-  Activités de production et de réception

Descripteurs pour l’oral

Compréhension générale de l’oral Production orale générale Interaction orale générale
Peut comprendre une intervention si elle est lente et soigneusement articulée et comprend de longues pauses qui permettent d’en assimiler le sens.

-> Comprendre des annonces et instructions orales : peut comprendre des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des directives courtes et simples.
Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses.

-> S’adresser à un public : peut lire un texte très bref et répété, par exemple pour présenter un conférencier, proposer un toast.

-> Monologue suivi : décrire l’expérience : peut se décrire, décrire ce qu’il/elle fait, ainsi que son lieu d’habitation.
Peut répondre à des questions simples et en poser, réagir à des affirmations simples et en émettre dans le domaine des besoins immédiats ou sur des sujets très familiers.
Peut interagir de façon simple, mais la communication dépend totalement de la répétition avec un débit plus lent, de la reformulation et des corrections.

-> Comprendre un locuteur natif  :

  • peut comprendre des questions et des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des consignes simples et brèves.
  • peut comprendre des expressions quotidiennes pour satisfaire des besoins simples de type concret si elles sont répétées, formulées directement, lentement et clairement par un interlocuteur compréhensif.



-> Conversation :

  • peut comprendre des expressions quotidiennes pour satisfaire à des besoins simples de type concret si elles sont répétées, formulées directement, clairement et lentement par un interlocuteur compréhensif.
  • peut demander à quelqu’un de ses nouvelles et y réagir.
  • peut présenter quelqu’un et utiliser des expressions élémentaires de salutation et de congé.



-> Coopération à visée fonctionnelle (par exemple, réparer une voiture, discuter un document, organiser quelque chose)  :

  • peut demander des objets à autrui et lui en donner.
  • peut comprendre les questions et instructions formulées lentement et soigneusement, ainsi que des indications brèves et simples.



-> Obtenir des biens et des services :

  • peut se débrouiller avec les nombres, les quantités, l’argent et l’heure.
  • peut demander quelque chose à quelqu’un ou le lui donner.



-> Échange d’informations  :

  • peut parler du temps avec des expressions telles que : la semaine prochaine, vendredi dernier, en novembre, à 3 heures…
  • peut poser des questions personnelles, par exemple sur le lieu d’habitation, les personnes fréquentées et les biens, et répondre au même type de questions.
  • peut répondre à des questions simples et en poser ; peut réagir à des déclarations simples et en faire, dans des cas de nécessité immédiate ou sur des sujets très familiers.



Peut comprendre des questions et des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des directives simples et brèves.

-> Interviewer et être interviewé (l’entretien) : peut répondre dans un entretien à des questions personnelles posées très lentement et clairement dans une langue directe et non idiomatique.

Descripteurs pour l’écrit

Compréhension générale de l’écrit Production écrite générale Interaction écrite générale
Peut comprendre des textes très courts et très simples, phrase par phrase, en relevant des noms, des mots familiers et des expressions très élémentaires et en relisant si nécessaire.

-> Comprendre la correspondance : peut comprendre des messages simples et brefs sur une carte postale.

-> Lire pour s’orienter : peut reconnaître les noms, les mots et les expressions les plus courants dans les situations ordinaires de la vie quotidienne.

-> Lire pour s’informer et discuter : peut se faire une idée du contenu d’un texte informatif assez simple, surtout s’il est accompagné d’un document visuel.

-> Lire des instructions : peut suivre des indications brèves et simples (par exemple pour aller d’un point à un autre).
Peut écrire des expressions et phrases simples isolées.

-> Écriture créative : peut écrire des phrases et des expressions simples sur lui/elle-même et des personnages imaginaires, où ils vivent et ce qu’ils font.
Peut demander ou transmettre par écrit des renseignements personnels détaillés.

->Correspondance  : peut écrire une carte postale simple et brève.

-> Notes, messages et formulaires : peut écrire chiffres et dates, nom, nationalité, adresse, âge, date de naissance ou d’arrivée dans le pays, etc. sur une fiche d’hôtel par exemple.

-  Le texte

- > Traiter un texte

  • peut copier des mots isolés et des textes courts imprimés normalement
  • peut copier des textes courts en script ou en écriture lisible

-  Compétences
Compétences linguistiques

Étendue linguistique générale Compétence lexicaleCompétence grammaticaleCompétence phonologiqueCompétence orthographique
Étendue du vocabulaire Correction grammaticale Maîtrise du système phonologique Maîtrise de l’orthographe
Possède un choix élémentaire d’expressions simples pour les informations sur soi et les besoins de type courant. Possède un répertoire élémentaire de mots isolés et d’expressions relatifs à des situations concrètes particulières. A un contrôle limité de structures syntaxiques et de formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé. La prononciation d’un répertoire très limité d’expressions et de mots mémorisés est compréhensible avec quelque effort pour un locuteur natif habitué aux locuteurs du groupe linguistique de l’apprenant/utilisateur. Peut épeler son adresse, sa nationalité et d’autres informations personnelles de ce type.
Peut copier de courtes expressions et des mots familiers, par exemple des signaux ou consignes simples, le nom des objets quotidiens, le nom des magasins et un ensemble d’expressions utilisées régulièrement.
Compétence sociolinguistiqueCompétence pragmatiqueCompétence fonctionnelle
Correction sociolinguistique Cohérence et cohésion Aisance à l’oral
Peut établir un contact social de base en utilisant les formes de politesse les plus élémentaires ; accueil et prise de congé, présentations et dire « merci », « s’il vous plaît », « excusez-moi », etc. Peut relier des groupes de mots avec des connecteurs élémentaires tels que « et » ou « alors ». Peut se débrouiller avec des énoncés très courts, isolés, généralement stéréotypés, avec de nombreuses pauses pour chercher ses mots, pour prononcer les moins familiers et pour remédier à la communication.

Voir en ligne

Cadre européen commun de référence pour les langues : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/Framework_FR.pdf

L'auteur de cet article

Isabelle Barrière –  Enseignante et formatrice FLE Pédagogie ...