Les normes de la correspondance électronique  - Image d'illustration

Didactique

Les normes de la correspondance électronique

Nos apprenants seront de plus en plus souvent invités à produire des mails ou à participer à des discussions sur le Net. Ces nouveaux genres de discours obéissent eux aussi à des normes sociolinguistiques de composition dont les enseignants n’ont pas encore toujours une bonne connaissance. On trouvera des adresses électroniques de descriptions circonstanciées de ces normes en tapant « netiquette » dans la boîte de saisie de www.google.com

Saviez-vous par exemple

- que dans un email ou sur un chat, une phrase qui n’est pas accompagnée d’un smiley peut être très mal interprétée par le destinataire ?

- que l’emploi exclusif de majuscules est proscrit ?

- que l’orthographe peut dans certains cas être « fonétik » ?

- qu’on commence impérativement un message en saluant ?

- qu’il est de bon ton de s’exprimer de la façon la plus concise possible ?

- qu’un « je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes sentiments distingués » n’a pas sa place dans un mail ?

- qu’il est prudent, aujourd’hui encore, de ne pas accentuer les mots ?

- que la pratique du greeklish est parfois recommandée ?

Inquiétude soudaine ! Nos apprenants sont-ils capables de noter ou d’épeler une adresse électronique ? Cette situation de communication est de plus en plus fréquente et encore souvent ignorée par les manuels Manuels Manuels d’apprentissage.

À l’attaque !

PS

Paru dans la revue mensuelle de la Panhellenic Federation of Language School Owners (PALSO) en mars 2003.

L'auteur de cet article

Olivier Delhaye –  Didacticien - Université Aristote de Thessalonique