Comment envisager l’introduction de la seconde langue étrangère au primaire ?

Une question de familiarisation, non d’enseignement « pur »

Comment envisager l’introduction de la seconde langue étrangère au primaire ?  - Image d'illustration

Selon le programme détaillé de l’Institut Pédagogique et le matériel proposé [1], l’introduction de la seconde langue étrangère (français ou allemand) à partir de la 5ème classe du primaire est destinée à confronter de très jeunes enfants avec la langue choisie d’une façon amusante et ludique. Le but est de les familiariser très tôt avec une seconde langue étrangère, la première étant l’anglais. Il s’agira donc d’éveil et d’initiation à la seconde langue étrangère.

Dans l’éveil et l’initiation à la seconde langue, il est primordial que les enfants éprouvent le plus de plaisir possible lors de leurs premiers contacts avec la seconde langue choisie. Il est beaucoup plus important que les enfants gagnent une grande confiance en soi dans cette nouvelle situation linguistique que de leur imposer des connaissances concrètes. L’attitude l’emporte sur le savoir. Dans l’initiation à la seconde langue, les objectifs au niveau des attitudes sont plus importants que ceux dans le domaine des connaissances linguistiques. La réussite se mesure à l’aune du plaisir que prennent les enfants, à leur envie de prendre la parole et d’oser imiter.

Une phase d’éveil implique que l’enseignant demeure à chaque instant conscient du fait qu’il s’agit d’un premier contact avec la seconde langue choisie (français ou allemand), dominé par l’aspect « entendre Entendre Entendre  ». Il est donné à l’enfant d’entendre Entendre Entendre plein de nouveaux sons dont il réussit, grâce au contexte (illustration, dialogues très courts et exercices simples liés à des attitudes et conduites familières), à comprendre les grandes lignes. Ainsi, les enfants peuvent se mettre à imiter, mais sans la moindre contrainte, et utiliser déjà quelques mots basiques dans le contexte adéquat, par exemple : Bonjour, bonsoir, au revoir, je m’appelle, j’aime… L’initiation constitue dès lors le passage entre le plaisir d’entendre et/ou de (re)connaître certains éléments et l’envie de les utiliser dans des contextes familiers. Une compréhension plus détaillée viendra plus tard.

Il appartient à l’enseignant de voir jusqu’où il peut pousser dans le groupe qu’il a devant lui. Le passage de l’éveil à l’initiation n’est pas toujours bien défini. Beaucoup dépend aussi du groupe avec lequel on travaille et des connaissances déjà acquises par ces enfants.

Des études scientifiques [2] ont démontré que de très jeunes enfants qui apprennent des langues étrangères en jouant, acquièrent plus facilement une prononciation « near native speaker ». Le fait d’apprendre très tôt une langue étrangère et de se familiariser avec une seconde, crée des conditions favorables pour l’apprentissage ultérieur d’autres langues étrangères. À cet égard, en voici les trois objectifs qui ressortent de la directive européenne :

i. Chaque citoyen européen parle, outre sa langue maternelle, deux autres langues européennes.

ii. L’initiation aux langues (étrangères) commence au plus tard à l’âge de huit ans.

iii. La formation des enseignants doit être adaptée.

L’éveil et l’initiation à une seconde langue étrangère contribuent chez l’enfant au développement d’un sens des langues plus général et ils influencent donc favorablement le développement de la langue maternelle.

Le contact avec une, deux ou plusieurs langues étrangères créent également une ouverture vers d’autres cultures, une prise de conscience de sa propre et d’une autre identité. On apprend le respect envers « l’autre » individu. C’est ce qu’on appelle la « compétence interculturelle ».

Enfin, il faut souligner l’intérêt et l’importance que portent les parents à l’apprentissage des langues étrangères. En effet, ce sont souvent les parents qui sont demandeurs d’une initiation aux langues étrangères pour leurs très jeunes enfants. Les parents sentent la curiosité de leurs enfants pour tout ce qui est nouveau et ils sont parfaitement conscients de la plus-value professionnelle et économique que représentera plus tard leur plurilinguisme.

Constantin TEGOS

Notes

[1http://www.pi-schools.gr/lessons/french/
Liste des méthodes agréées, dont « Bonjour les enfants 1 & 2 » EDITIONS TEGOS : www.editionstegos.com

[2Directive européenne : JO des CE14/06/2002, C142 et COM 2002, 72, 13.02.2002

L'auteur de cet article

Constantin Tegos