L’Institut français de Thessalonique fête son centenaire

L'Institut français de Thessalonique fête son centenaire - Image d'illustration

La France sera à l’honneur à Thessalonique à l’occasion de la célébration du centenaire de la présence de l’Institut français dans la ville. Un anniversaire baptisé « La Fête du siècle » que l’on veut ici brillant avec un riche programme de manifestations culturelles dans toute la ville, du 25 mai au 4 juin.

Une soirée de gala, des concerts, du cinéma, des expositions, des manifestations à caractère divertissant ou sportif ainsi que des manifestations gastronomiques donneront un échantillon de la création française contemporaine, et viendront honorer la coopération franco-grecque.

L’Institut français fait partie de l’héritage culturel de la ville. Fondation scolaire à ses débuts, il s’est transformé en « Institut » d’enseignement de la langue et de la culture française. Par la suite, il a étendu ses activités à la formation des professeurs de français, la coopération universitaire et la promotion des échanges franco-grecs dans le domaine culturel.

Dans le cadre de « La Fête du siècle », les organismes et société suivantes ont apporté leur contribution : la municipalité de Thessalonique, l’hôtel Makedonia palace, A.G.E.T. Herakles, le Musée de la Photographie de Thessalonique, la société de communication Epi-direct, le Mylos et la Sopexa.

Le programme comprend :

- un dîner de gala le 25 mai au Makedonia Palace, en présence de son Excellence l’Ambassadeur de France en Grèce, Monsieur Bruno Delaye, et du Président de la Mission laïque, Monsieur Jean-Pierre Bayle. La soirée sera présentée par Nikos Aliagas, et un mot sera adressé par Monsieur Edgar Morin, le philosophe de renom aux origines thessaloniciennes. Le menu sera préparé par Guy Martin, l’un des plus grands chefs français. Une partie des bénéfices de la soirée sera reversée à l’Association des amis des enfants victimes du cancer (Storgi),

- des films dont un hommage à Claude Lelouch et une table ronde en présence du réalisateur animée par Despoina Mouzaki, directrice du Festival international de film de Thessalonique (au Mylos les 27, 28, 29 mai). De plus, en avant première en Grèce, plusieurs films exceptionnels sur Thessalonique seront présentés, accompagnés au piano par Roberto Triccardi (dans le cadre des deux journées du cinéma muet au Mylos les 30 et 31 mai),

- des expositions

- 92 œuvres de la collection A.G.E.T. Herakles de peintres grecs de renom qui ont suivi des études à l’Ecole des Beaux-arts de Paris – Vourloumis, Spyropoulos, Tsarouchi, Migadi, Tetsi – (au musée macédonien d’art contemporain, 25 mai – 4 juin)

- photographie historique et contemporaine : « Salonique ! Ca va ? Un siècle, une école, une mission » – une approche diversifiée de l’évolution de l’Institut français au moyen de témoignages rares et de l’objectif de Cathy Cunliffe et Lia Nalbatidou (au Musée de la Photographie de Thessalonique, inauguration le 26 mai)

- rétrospective des 50 ans de création du grand peintre français Giacobazzi (au Mylos, du 26 mai au 4 juin)

- exposition des œuvres de jeunes talents grecs et français du festival d’Angoulème de la Bande Dessinée (au Mylos, du 26 mai au 4 juin)

- exposition des diplômés de l’Ecole des Beaux-arts de Saint-Etienne-Thessalonique « Aller-Retour » (à l’I.F.T., du 29 mai au 20 juin)

- des concerts : musique classique avec le duo Frédéric Pelassy (violon) et Xavier Leroux (piano) le 29 mai ; jazz avec le quatuor Didier Labbé (1 et 2 juin), world music avec Abaji (26-27 mai) et musique française contemporaine avec Etienne de Crecy (2 juin) et Eric Vincent (26 mai). Lieu de la manifestation : le Mylos

- spectacle humoristique avec Eric Bouvron (au Mylos, le 26 mai) et des manifestations de divertissement adressée à un public large comme l’originale course de garçons sur la plage (28 mai) ou démonstration de trampoline (Carrefour, 27 mai et le Mylos 28 et 29 mai). Enfin, le ballet aérien des acrobates du groupe « Les Arts Sauts », sur le port du 4 au 27 mai

- un bistrot français où l’on trouvera des produits français et de la musique de cabaret jouée par l’orchestre explosif « La Java des Gaspards » sera installé dans les locaux du Mylos durant la semaine des manifestations.